Le zapatisme, passé de mode…?

Un article intéressant du Monde Diplomatique qui nous parle du mouvement zapatiste et de la dynamique des dernières années au Chiapas, Méxique.

L’article est ici!

Pour ma part, je suis d’accord avec l’auteur de l’article, mais il manque une dimension à son analyse:

Le zapatisme revendique le fait de ne pas participer à la vie politique officielle, c’est le principe de la démocratie radicale: on n’essaye pas de démocratiser le système existant, mais on créé son propre système, sa propre démocratie à part, en dehors de ce qui existe.

Les zapatistes avaient résumé ce principe en une phrase. Ils disaient qu’ils ne voulaient pas changer le monde, mais qu’ils voulaient construire un autre monde!

Les zapatistes ne luttent pas pour soutenir un candidat de gauche ou pour arriver au pouvoir officiel. Ils luttent pour pouvoir construire un pouvoir alternatif, c’est l’essence même de leur lutte.

Le fait de ne pas avoir soutenu Andrés Manuel López Obrador en 2006 est donc bien logique, et  ce n’est donc pas une “opportunité perdue” du zapatisme mais bien une décision logique du mouvement, avec toutes ses conséquences assumées.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: